3 livres pour souligner le mois de la terre

alirecover

Il existe une multitude de livres, de magazines et d’articles sur l’environnement. Le sujet n’est pas nouveau, depuis des décennies, les scientifiques analysent et colligent des données sur les changements climatiques et leurs effets présents et à venir. Que vous soyez très ou pas du tout intéressées par le mouvement écolo ou tout se qui en découle, je suis certaine que les trois livres dont je vous parlerai dans le cadre de ma chronique à lire ce mois-ci, vous plairont par leur simplicité et leur approche actuelle.

Le mois d’avril est connu comme étant le mois de la terre – d’ailleurs, le 22 avril sera officiellement le jour de la terre – une initiative visant à sensibiliser population et organisations aux enjeux environnementaux. Ceci m’a donné l’idée de vous présenter les trois livres qui m’ont aidé à développer mon opinion et ma position à propos de mes choix et de leurs impacts sur l’environnement. Ceux-ci ne sont pas des nouveautés, ils datent tous de quelques années, mais sont encore (énormément) d’actualité.

alire2

Zéro déchet, de Béa Johnson

J’ai lu le livre de Béa Johnson, il y a quelques années déjà, lorsque j’étais encore étudiante à L’UdeS. C’est le premier livre qui m’a ouvert les yeux (et l’esprit) sur le principe que les choix que nous faisons au quotidien ont un impact sur notre environnement présent et futur. En résumé, l’auteure nous parle de son parcours de vie, de ce qui l’a amené à changer et de ses trucs pour y parvenir. Au fil des chapitres, l’auteure nous explique le pourquoi des changements qu’elle a apporté dans sa vie et nous décrit, étape par étape, comment y parvenir dans notre quotidien.

Ce que je retiens de ce livre ? Les 5 règles d’or : refuser, réduire, réutiliser, recycler et composter – dans cet ordre.

Bien sûr, ce livre aborde l’histoire incroyable d’une famille qui est passé du style de vie american dream (grosse maison, gros 4×4, surconsommation, réceptions luxueuses…) à un style de vie qui les amène à limiter leurs déchets à moins de 1 kg par an (quand on pense qu’au Canada, on produit en moyenne 720 kg de déchets par habitant, c’est un changement énorme!). On va se le dire, c’est un style de vie qui demande beaucoup de compromis et d’efforts. Cependant, je trouve tout de même qu’il s’agit d’un beau modèle et que les 5 règles de bases qu’elle suggèrent sont réalisables dans notre quotidien.

alire4

Sauver la planète une bouchée à la fois, de Bernard Lavallée (alias Le nutritionniste urbain)

Ahhh le nutritionniste urbain! Je l’aime et le suis via ses réseaux sociaux depuis plusieurs années. En 2015, lorsqu’il a publié son livre Sauver la planète une bouchée à la fois, j’ai tout de suite accrochée et acheté celui-ci.

Ce livre est une parfaite combinaison entre deux sujets qui me tiennent à coeur : l’alimentation et l’environnement. En effet, on perd souvent de vue l’idée que ce que l’on mange provient de la terre, et que la terre est directement influencée par les changements environnementaux.

Ce livre a grandement contribué à renforcer mes convictions et mes choix alimentaires au quotidien.
En résumé, l’auteur aborde l’alimentation dans un contexte de réflexion et de durabilité. Au travers des chapitres, nous en apprenons plus sur la provenance des aliments et leurs impacts, mais également sur la démystification des certifications biologiques et des OGM, du déchétarisme et du compostage, la conservation des aliments, les aliments de saison, les produits transformés, etc. Bref, un beau livre pour toutes celles qui accordent de l’importance à ce qu’il y a dans leur assiette ou pour tout écolo en devenir.

Ce livre nous amène à conscientiser davantage un geste rendu banal aujourd’hui : faire son épicerie.

alire3

The joy of less, de Francine Jay (alias Miss Minimalist)

Après avoir davantage conscientisé mon mode de vie et mes choix alimentaires, l’étape suivante fût d’apprécier davantage ce que je possède et de mieux réfléchir mes achats en fonction de mes besoins, mais également en fonction de mes valeurs. C’est donc tout récemment que j’ai découvert le minimaliste (un peu en retard, je sais…). Je l’avoue, je ne crois pas devenir un jour une minimaliste pure, mais cette philosophie me plait et m’amène à poser des choix plus réfléchis au quotidien.

Le livre The joy of less, comme son titre l’indique, est un petit guide pour vous aider à désencombrer, organiser et simplifier votre vie (votre maison). Celui-ci n’est disponible qu’en anglais pour l’instant, mais il existe plusieurs équivalents en français. Ce livre nous illustre à merveille le pourquoi du less is more et surtout, nous guide dans la réalisation du désencombrement.

La première partie illustre la philosophie derrière le mouvement minimaliste (you are not what you own, less stuff = less stress, live simply, etc). La deuxième partie aborde la rationalisation de nos possessions et la troisième partie nous guide, pièce par pièce, à désencombrer, organiser et simplifier notre demeure et par le fait même, notre vie.

La phrase clé que je retiens de ce livre : All we need to do is stop and think why before we buy.

D’ailleurs, si vous êtes davantage visuelles, je vous invite fortement à regarder le documentaire Minimalism, a documentary about the important things , disponible sur Netflix, entre autre.

+ Si le sujet de l’environnement vous intéresse, vous retrouverez ici une liste de plusieurs documentaires de l’émission Découverte, abordant les changements climatiques et leurs impacts.

Et vous, est-ce que l’environnement est un sujet qui vous touche? Quels gestes posez-vous pour réduire votre empreinte écologique?

Commentaires

Suivez-nous sur instagram

Top