Leçon de vitalité: Pourquoi est-ce que l’alimentation vivante nous revitalise autant?

leconvitalite

Plus jeune, j’admirais les gens qui débordaient d’énergie et de passion. Je pensais que la vitalité, soit on en avait, soit on n’en avait pas. Manque de chance, j’étais tombée dans la mauvaise catégorie.

Et un jour j’ai changé mon alimentation!

En voulant gagner en vitalité (parce que bon, manquer d’énergie, c’est assez limitant quand on a des projets), je me suis intéressée au yoga. Au lieu de faire un cours d’essai, je suis allée une semaine en vacances dans un ashram faire du yoga, de la méditation et découvrir la cuisine ayurvédique. (Pas intense du tout la fille…)

C’est là que j’ai eu une révélation. Mois aussi, je suis une fille pleine de vitalité… quand je me donne les bons outils.

Je peux me lever à 5h pour méditer, faire 2 sessions de yoga par jour, faire du hiking pendant 4h et revenir avec le sourire et des projets plein la tête. Je peux même aimer manger végétarien. (Peut-être mon plus grand choc, d’ailleurs! :P)

Pendant ce voyage, j’ai compris, et surtout, j’ai expérimenté que la vitalité dans le fond, c’est ma force de vie quand elle n’est pas obstruée par mon mode de vie. J’ai donc changé mon mode de vie et surtout, mon alimentation. Sans extrémisme, un petit jus vert par-ci, une salade de germinations par-là. Un pas à la fois.

J’ai découvert l’alimentation vivante et c’est vite devenue une passion tellement j’ai trouvé ça délicieux, facile et accessible. D’ailleurs, comme celle-ci est en quelque sorte à la base de mon niveau d’énergie, j’ai eu envie de vous en parler davantage. Qui sait peut-être serez vous inspirées et aurez-vous envie d’essayer vous aussi! 😉

Tout d’abord, qu’est-ce que l’alimentation vivante?

Quand j’interroge mes étudiants sur pourquoi ils mangent, tous me répondent que c’est d’abord pour avoir de l’énergie. Pourtant, tout le monde est d’accord pour dire qu’après le lunch, on a plus envie de faire la sieste que de courir un marathon. Pourquoi? Parce que notre digestion nous fatigue.

Nous sommes fatigués à digérer des aliments que nous avons mangés…pour gagner de l’énergie.

Manger vivant, c’est changer ce paradigme.

« On est ce que l’on mange »… alors autant manger vivant! C’est-à-dire consommer des aliments qui ont gardé leurs nutriments, notamment leurs vitamines et leurs enzymes, ces protéines responsables de toutes les réactions chimiques et qui font donc qu’un être ou qu’une plante est vivant(e.)

Pourquoi est-ce que l’alimentation vivante nous revitalise autant? Parce qu’elle supporte le système digestif plutôt que le ralentir.

Le rôle des enzymes au sein du système digestif!

Nous naissons avec une certaine quantité d’enzymes et nous n’en fabriquons pas d’autres. Or nous en avons besoin pour des réactions chimiques aussi diverses que la digestion, la fertilité ou l’immunité. Donc en consommant des aliments riches en enzymes (qui viennent donc avec leur propre « kit de digestion »), nous gardons une partie des nôtres pour des réactions chimiques qui nous seront plus agréables comme la régénérescence des cellules de la peau (et ainsi éviter les rides) ou l’immunité. Les enzymes et les vitamines étant détruites à la chaleur, nous avons tout intérêt à rajouter des germinations, des jeunes pousses ou des crudités à notre alimentation. En nous apportant les bons nutriments, les aliments vivants nous donnent plus d’énergie qu’ils nous en soutirent. On gagne donc en vitalité.

Manger léger = passer moins de temps à digérer, donc + d’énergie vitale!

La légèreté de nos repas est aussi primordiale. En consommant plus de fruits de saison, de légumes, de fermentations, d’algues, de germinations, etc., on passe moins de temps à digérer. On a donc plus d’énergie à consacrer à nos projets.

Manger vert, vivant et varié!

Quel est le lien entre des petits fruits rouges du Québec, des légumes verts feuillus et des pousses de brocoli ? Ce sont des aliments riches en vitamines, en enzymes, en minéraux, en fibres et en énergie vitale, le fameux «prana». Plus votre assiette est colorée, variée, délicieuse et pleine de vitalité, plus votre corps se nourrira et aura davantage d’énergie. Les superaliments nous offrent aussi une grande palette d’aliments énergisants comme le maca, la spiruline, le pollen, l’huile de coco, les baies de goji… Ce sont des aliments que l’on digère facilement et qui nous revitalisent de façon durable, sans pour autant nous épuiser, contrairement aux excitants comme la caféine par exemple.

Changer ses habitudes de vie petit à petit pour avoir plus d’énergie!

Gagner en vitalité, c’est aussi réduire ce qui obstrue notre force. C’est donc consommer moins de produits chimiques toxiques en choisissant des aliments biologiques, de l’eau de source, des fruits ou légumes non OGM.

Quand votre corps combat pour éliminer des éléments toxiques, c’est plus difficile pour lui d’être frétillant et plein de vie! À force de consommer des aliments dévitalisés par la monoculture, la cuisson à outrance, les modes de conservation stérilisants et les longs stockages, il est plus difficile de déborder d’énergie. En changeant petit à petit ses habitudes, on gagne en vitalité et notre corps nous le fait sentir très rapidement par la qualité de notre peau, de nos ongles, de nos cheveux, mais aussi la qualité de notre sommeil, voire notre humeur. (Pour en savoir + sur mes aliments «détoxifiants» favoris, lisez ma dernière chronique concernant la détox, par ici!)

L’alimentation vivante, bien plus qu’un façone de se nourrir…

Dans le fond, l’alimentation vivante nous invite à nous (re)connecter à nous-même et à rayonner. Loin d’être un nouveau régime, un dogme ou une mode, c’est une invitation à ajouter de la vie dans notre assiette pour gagner en vitalité et avoir l’énergie de vivre avec un grand V. Pas survivre. VIVRE. Sourire. Créer. Aimer. Partager. Transmettre. Déguster pleinement chaque instant de la vie et réaliser nos rêves.

Beau programme, non?

Pour conclure, je vous partage 5 trucs qui m’ont fait gagner en vitalité et que je vous invite à incorporer à votre alimentation. Vous verrez, les effets sont quasi instantanés et rappelez-vous c’est un pas à la fois. Allez-y à votre rythme. Mais une fois qu’on a goûté à cette force, cette énergie vitale qui s’empare de nous, on en veut plus!

5 trucs qui m’ont fait gagner en vitalité :

1. Boire de l’eau de source ou au moins filtrée

On l’oublie souvent mais l’eau est primordiale pour hydrater nos cellules et éliminer nos toxines. Souvent, le petit coup de fatigue qui se fait ressentir est juste un signe de notre corps qu’il se déshydrate. Rajouter de l’eau a totalement changé mon énergie au quotidien, surtout quand je mets de la chlorophylle ou un tonique comme du piment de Cayenne dedans.

2. Faire tremper mes amandes ou noix crues

Par le trempage, les noix et graines sont rendues plus digestes car elles ont commencé un processus de germination. Les enzymes, les vitamines et les protéines qui les composent sont ainsi démultipliées. Les amandes deviennent davantage savoureuses et nutritives…un délice!

3. Avoir son jardin intérieur de germinations

En intégrant plus d’aliments crus et surtout des jeunes pousses (jeunes pousses d’épinards, pousses de brocoli, germinations de luzerne, de trèfle rouge…), on bénéficie de leurs enzymes, de leurs vitamines, de leur énergie vitale. Le mieux est de les faire soi-même, tellement gratifiant et plaisant. J’aime particulièrement celles de brocoli, de coriandre et de moutarde. J’en mets des mes salades, dans mes smoothies, mes rouleaux ou mes sandwiches. (Si cela vous intéresse d’en savoir plus sur les bienfaits des pousses et germinations et d’avoir des recettes, indiquez-le en commentaire. Cela pourrait faire un bien beau sujet de chronique!

4. Boire un smoothie vert ou un jus vert par jour

Le petit shot de vitamines naturelles et délicieuses dont je ne voudrais plus me passer. Je mets un légume vert feuillu (du kale, du cresson, des épinards, de la roquette, de la menthe, du basilic ou de la coriandre) avec un fruit comme de l’ananas ou de la mangue et de l’eau, et je mixe au mélangeur. Quand c’est un jus et donc sans fibre, je préfère la pomme ou le citron, moins sucrés et donc à privilégier. Je profite aussi de l’été pour acheter des fruits de saison à bas prix et je les congèle. Super pratique.

5. Consommer des superaliments quotidiennement

Je mets par exemple du maca dans mon lait d’amande au cacao et dattes, du pollen d’abeille dans mes smoothies ou du chanvre dans mes salades. Par leur variété, les superaliments nous offrent une grande richesse nutritionnelle et nous donnent beaucoup d’énergie. (Apprenez-en plus via la chronique vidéo que j’ai tourné avec Virginie, en cliquant ici)

Finalement, si vous appréciez mes chroniques et que vous souhaiteriez en apprendre davantage, je vous invite à prendre l’un des cours de l’Académie Végétale.

Sources :
Cures anti-stress et santé globale, Daniel Kieffer, Sully Éditions
Manger santé, la diète du mieux-être, Kris Carr, Éditions Un Monde Différent
Superfoods, David Wolfe, Éditions North Atlantic Books

Commentaires

Suivez-nous sur instagram

Top