Nutrition : 5 grands mouvements qui prendront assurément de l’ampleur en 2018!

Dans la dernière année, plusieurs mouvements et tendances ont commencé à se développer. Nous avons, de plus en plus, conscience de notre alimentation et de l’impact que celle-ci peut avoir sur notre environnement et sur notre santé. Il n’est donc pas surprenant de voir ces mouvements et tendances se développer davantage en 2018. Voici d’ailleurs quelques prévisions à surveiller pour la nouvelle année!

  1. L’agriculture urbaine

Le plus bel exemple médiatisé de l’agriculture urbaine, en 2017, a été le toit vert du IGA situé dans l’arrondissement St-Laurent à Montréal. Ce fut le premier supermarché (et certainement pas le dernier) à faire pousser des légumes sur son toit.

Également, il est très accessible, et facile, de le faire sur son balcon à la maison. Il suffit d’avoir un peu de terre, du soleil et de l’eau. Vous pouvez faire pousser des herbes (persil, basilic, coriandre, sauge, thym, ect.), de la laitue, des tomates, etc.

CAPE-Cadet-Roussel-Web-15-1024x683

  1. Manger local (et biologique)

Les marchés publics ont été populaires en 2017, et continueront de connaître un succès grandissant dans les années futures. Les consommateurs s’intéressent de plus en plus à la provenance de leurs aliments. Les marchés publics offrent une proximité entre l’agriculteur et les consommateurs. Ainsi, il est plus facile de voir l’impact qu’a notre consommation sur l’environnement, sur l’économie d’ici et sur nos chers agriculteurs québécois.

Une autre façon est de s’abonner aux paniers bios été comme hiver. Ceux-ci sont de plus en plus populaires, car les réseaux de distribution s’améliorent. En fait, vous n’avez qu’à vous abonner via les sites de Bio Locaux ou d’Équiterre pour récupérer votre panier de légumes (chaque semaine durant la saison estivale et toutes les deux semaines durant la période hivernale) dans un endroit déterminé. Les paniers sont remplis de légumes des producteurs d’ici et vous permettent de découvrir certains aliments. Même principe pour les paniers de Les Fermes Lufa. Touefois, cette entreprise a la particularité de faire pousser ses aliments sur des toits en milieu urbain (Allô l’argiculture urbaine!)

Du côté des épiceries, il est plus facile de repérer des aliments d’ici grâce au logo «Aliments du Québec» et «Aliments préparés au Québec». Puisque les producteurs québécois sont fiers de leur produit, ils n’hésitent pas à faire les démarches pour s’approprier ce logo. Ainsi, nous verrons sans aucun doute de plus en plus de produits ayant identifiés. Même chose pour les aliments bios, plusieurs compagnies n’hésitent pas à aller chercher les logos certifiant que leurs produits sont biologiques, qui sont de plus en plus accessibles en épicerie. Remarquez la ou les sections grandissantes et bien identifiées dans la plupart des grandes chaînes.

aztecmenu2fr-1
Crédits photos : Copper Branch 
  1. Protéines à base de plantes

En 2017, nous avons pu assister à une grande expansion de la tendance végétarienne/végétalienne que ce soit pour des raisons d’environnement, de santé ou bien par simple curiosité. Cette tendance va continuer d’évoluer. En effet, les produits à base de protéines végétales sont une des catégories à plus forte croissance dans l’ensemble du commerce de détail. Par conséquent, les technologies dans ce domaine vont évoluer et nous verrons apparaître de plus en plus de produits de ce genre. Nous n’avons qu’à penser à Beyond Meat qui a créé une boulette à base de protéines végétales, mais qui ressemble drôlement à de la viande. Il y a aussi les galettes des Aliments Racine faits à base de légumineuses et de grains qui sont de bons choix. Et une autre alternative intéressante qui s’ajoute aux classiques tempeh et tofu est la protéine végétale de shitake, que vous retrouverez de plus en plus dans les restaurants végétaliens (dont Copper Branch) ainsi que dans les comptoirs surgelés des épiceries santé, sans parler qu’elle se retrouve aussi sous forme de supplément alimentaire. Bref, j’ai bien hâte de voir ce que le futur nous réserve de ce côté!

+ Quelques suggestions de livres de recettes végé :

  1. Saisons : la table végane (Trudy Crane, Chloé Crane-Leroux, Julie Zyromski)
  2. Protéines (Julie Desgroseillers)
  3. La cuisine de Jean-Philippe (Jean-Philippe Cyr)
  4. Végétalien : 21 jours de menus (Marise Charron et Linda Monpetit)
  5. Autour de la table : recettes sans viande pour toute la famille (Sophie Ducharme & Simon Pérusse)
zero déchet
Crédits photos : Dans le sac 
  1. Réduction du gaspillage alimentaire

La population est de plus en plus conscientisée quant à l’impact que notre alimentation a sur l’environnement. Lorsqu’on sait qu’entre 30-50% de la nourriture produite est gaspillée entre la production et la consommation, il est temps de prendre des actions pour contrer cela. Ainsi, à la maison, il faut mieux planifier ses repas, c’est-à-dire de prendre le temps de prévoir ce qu’on va manger et de faire l’épicerie en conséquence. L’outil de papeterie de Blond Story est d’ailleurs tout indiqué pour nous aider en ce sens. Sinon, il faudra être plus créatives pour créer de nouveaux plats en utilisant les restes. Les fameux «Touski» pour «Tout ce qui reste» reviennent à la mode. Le congélateur est depuis longtemps et restera toujours notre meilleur ami! Le compost est souvent une solution facile lorsqu’on parle de gaspillage alimentaire, mais sachez qu’en fait cela ne devrait être qu’une solution de dernier recours.

Aussi, de nombreuses entreprises luttent contre le gaspillage alimentaire. Pensons notamment aux jus LOOP qui produisent des jus avec des fruits et des légumes qui, autrement, iraient à la poubelle. Puis, la pulpe restante est envoyée à une usine de transformation de biscuits pour chiens. Ainsi, il n’y a aucune perte.

Plusieurs mouvements ont également pris naissance et prendront de la force en 2018. Il y a, tout d’abord, la valorisation des fruits et légumes moches. Plusieurs épiceries les mettent de l’avant, mais ce n’est pas encore chose courante à cause des lois qui dictent que tel fruit ou légume doit être de telle grosseur et de telle forme. Par contre, l’entreprise Montréalaise Second Life, offre des paniers bios mettant en vedette ces légumes moches. Il y a également le partage de produits restants à l’aide de réfrigérateurs communautaires. L’application mobile Bonapp permet d’offrir ou de prendre gratuitement des surplus de fruits et de légumes encore bons et de produits scellés dans leurs frigos.

Puis, il y a La Tablée des chefs qui offre un service de récupération alimentaire. Cette entreprise agit à titre d’agent de liaison entre les services d’hôtellerie, de restauration et d’institutions, et les organismes qui redistribuent la nourriture en surplus aux personnes dans le besoin. Cette entreprise ne cesse de croitre et s’implante au travers différents pays.

+ Un virage vers le zéro déchet

La tendance zéro déchet est plus large que l’alimentation seulement, mais je tenais à en parler, car une grande partie des déchets que nous jetons provient de notre consommation alimentaire. La tendance a explosé en 2017 comme nous avons pu voir au Festival Zéro Déchets à Montréal en automne dernier et je suis convaincue que cette tendance continuera de croitre en 2018 au fur et à mesure que les gens vont s’intéresser à ce mode de vie. Les épiceries en vrac vont être de plus en plus présentes. À Montréal, nous pouvons retrouver : Loco, Chez Nous Rire, Méga Vrac, Vrac & Bocaux. Tandis qu’en région il y a bien sur tous les Bulkbarn au Québec, à Mont-Laurier il y a Vrac & co, Le Silo à Sherbrooke, Simplement vrac à St-Sauveur, La grange épicerie en vrac à Victoriaville, Coup de Pousse à Boucherville, Espace organique à Longueuil, Frenco à Montreal, Vrac en folie à Montreal, La goutte d’or à Cowansville, et Ô bokal à St-Basile, pour ne nommer que celles-ci.

DSC0604-1024x684

  1. La conscience des intolérances alimentaires et du syndrome du colon irritable plus répandue

Attention, je ne dis pas qu’il y aura plus de gens qui en seront atteint en 2018 (non, ce n’est pas une pandémie!)… Je crois plutôt en un mouvement de solidarité c’est-à-dire que les gens seront moins gênés de parler et d’échanger sur le sujet. Le SCI et les intolérances alimentaires font partis de la vie de bien des gens et c’est important d’accepter ces conditions et de trouver des alternatives pour continuer à avoir une bonne relation avec la nourriture, et ce, sans inconfort. Comme ceux-ci peuvent avoir un réel impact sur notre santé autant physique que mentale, il est important de ne pas prendre le tout à la légère et d’aller chercher les ressources nécessaires pour se sentir bien.

fermentation2

Vous verrez la santé de l’intestin gagner, elle aussi, encore plus en popularité en 2018. De plus en plus de recherches démontrent l’important rôle du microbiote sur notre santé générale, mais aussi notre humeur. Tendances seront les aliments pouvant nous aider à maintenir une bonne santé de notre flore intestinale. Incluant bien sûr les aliments fermentés et/ou à forte teneur en probiotiques et prébiotiques naturels (tels que la choucroute, le kimchi et les légumes fermentés, le kombucha, le miso, les boissons à base de vinaigre de cidre de pommes, et plus encore…!)

Bref, 2018 sera une belle année du côté de l’alimentation, car nous prenons davantage conscience de l’impact que celle-ci peut avoir. Nous faisons plus de choix sains et nous faisons attention à l’impact environnemental de la nourriture que nous consommons. Sur ce, je vous souhaite une très belle année 2018 remplie de changements!


Références :
http://www.aqzd.ca/
https://festivalzerodechet.ca/fr
http://www.tableedeschefs.org/fr/nourrir/recuperation-alimentaire
https://www.bonapp.ca/
http://www.second-life.ca/
http://www.lapresse.ca/vivre/societe/201706/29/01-5111884-agir-contre-le-gaspillage-alimentaire.php
https://www.fastcompany.com/40508181/get-ready-for-a-meatless-meat-explosion-as-big-food-gets-on-board
https://www.iga.net/fr/salle_de_presse/communiques_2017/iga_presente_le_plus_grand_potager_bio_sur_un_toit_de_supermarche_au_pays
https://montreal.lufa.com/fr/

Commentaires

Suivez-nous sur instagram

Top