À lire : Vivre simplement – Sortir du chaos moderne et s’offrir une vie plus douce!

DSC_0404 MODIF

Il y a quelques années, j’ai entrepris une transition douce vers un mode de vie plus responsable et conscientisé, environnementalement parlant. J’ai toujours porté une attention particulière au recyclage et à ma consommation de produits en plastique, mais plus je m’informais sur le sujet de l’environnement (via des lectures et des reportages), et plus je portais une attention particulière à mes gestes quotidiens.

Cette tendance plus verte (autant dans mon alimentation que mes achats ou autres types de consommation) s’est tranquillement intégrée dans ma vision de la vie. Plus récemment, j’ai découvert le minimalisme et le slow living (mentalités qui se ressemblent sur plusieurs points). Sans dire que j’ai adhéré complètement à ces façons de vivre, j’aime penser que celles-ci m’inspirent au quotidien à être plus consciente de mes choix et de leurs impacts.

Comme vous le savez (ou peut-être pas), pour l’avoir vu passer sur les réseaux sociaux du magazine (Facebook ou Instagram), mon conjoint et moi attendons notre premier enfant, une petite fille, pour la mi-septembre. Cet événement me fait encore plus prendre conscience de mes choix et de leurs impacts sur ma vie, celle de la planète, mais également de ce que je désire transmettre à ma fille.

DSC_0466 (1)

Vivre simplement – Sortir du chaos moderne et s’offrir une vie plus douce porte bien son titre. Ce livre, écrit par Élisabeth Simard du blogue Ruban Cassette (sur lequel elle partage son quotidien en matière de simplicité), nous initie au minimalisme pratique, une démarche accessible et moderne qui concorde parfaitement avec l’idée qu’une vie épurée contribue à protéger l’environnement, mais également à inventer son propre bonheur et à veiller au bien-être de ses enfants (sans devenir un(e) adepte du minimaliste pur et dur, sans compromis et plus exigeant – du moins, au départ!).

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde. »

Ce livre est conçu, à mon avis, pour informer, mais surtout, pour inspirer à pratiquer un mode de vie sain plus simple, épuré, mais bien ancré dans la réalité (la société de consommation, les besoins des enfants, les sorties, les réceptions, etc.). Il n’y a pas de ton moralisateur ou culpabilisant. L’auteure ne fait que relater son quotidien, en ponctuant le récit d’anecdotes, de faits vécus, mais également de trucs et astuces bien pratiques.

Le livre aborde différentes thématiques de la vie moderne, tels le boulet invisible (l’encombrement, source de stress nº 1!), la simplicité financière, la lenteur, la maison qui fait du bien (la cuisine et le nettoyage), prendre soin de soi, etc. Tous les chapitres abordent le minimalisme pratique de façon simple.

Mon avis

Bien évidemment, avec ce qui s’en vient pour moi cet automne, il est évident que plusieurs passages de ce livre m’ont particulièrement accroché.  Lorsqu’il est question de la consommation de biens pour accueillir bébé et de toute la pression relié à ce que l’on doit avoir pour bien prendre soin de son petit, entre autres, mais également sur le refus de céder la place au chaos au sein de l’unité familiale et de laisser place à la lenteur, la simplicité, les rires, le jeu… le temps. Tout simplement.

Ce que j’ai particulièrement aimé du livre :

  • La philosophie de l’auteure par rapport à la simplicité et au minimalisme pratique;
  • Les différents trucs et astuces qui rendent le tout plus accessible;
  • Le fait qu’il n’y ait pas de jugement ou de ton culpabilisant;
  • Les différentes sources nommées afin de rendre le tout crédible et authentique (ce n’est pas qu’un récit personnel);
  • Les thématiques (sous forme de chapitres) abordées, qui touchent plusieurs sphères de la vie moderne.

DSC_0367 (1)

« Je crois que si je dois travailler davantage juste pour me payer plus de choses qui ne sont pas des besoins bien réfléchis, je perds mon temps. Je perds du temps précieux que j’aurais pu passer auprès de mes enfants, de mon amoureux, de mes amis. Je perds du temps précieux que j’aurais pu utiliser pour me reposer ou investir dans des projets qui me tiennent à coeur. »

En terminant, l’auteure nous laisse sur 4 pistes de réflexion nous permettant de reprendre possession de notre vie et d’en être le guide :

  • Ce que je suis;
  • Ce que je ne suis pas;
  • Ce que je refuse et laisse derrière moi;
  • Ce que je construis.

Pour plus de contenu zéro déchet et minimaliste, consultez les chroniques de nos collabos de Dans le Sac juste ici!

Et vous, quelle est votre vision de la consommation et de la vie moderne?

Commentaires

Suivez-nous sur instagram

Top