Équilibrer les trois doshas et la santé avec l’ayurvéda!

Équilibrer les trois doshas et la santé avec l’ayurvéda!

Ayurveda1

En quelques mots, nous avons vu dans un premier article ce qu’est l’ayurvéda et ce que sont les trois doshas, la clé de cette science de la vie. Ensuite, le second article nous enseigne la différence entre la nature (prakriti) et l’état (vikriti). On y propose aussi un test pour déterminer notre nature, cette formule ayurvédique personnalisée qui engendre notre constitution et notre personnalité. Mieux vaut se rafraîchir la mémoire avec ces informations avant d’aller plus loin avec cet article.

Vous êtes prêt(e)s ?

Alors la grande question qu’on se pose c’est bien sûr : qu’est-ce qu’on fait avec ça, notre « type » ayurvédique, une fois qu’on l’a trouvé? Parce qu’au bout du compte, on n’est pas ici pour pelleter des nuages! Nous voulons en arriver à un impact, à une amélioration de notre qualité de vie!

Encore un brin de patience, nous y voilà…

Des solutions santé à long terme ou à court terme ?

Tout d’abord, revenons aux bases : différencier la nature et l’état. Est-ce que nous voulons affecter la nature ou l’état par nos actions? Il nous faut hiérarchiser nos priorités à ce sujet. On s’intéresse à la nature pour définir ce qui nous fait du bien à long terme, les excès à éviter, l’alimentation qui nous convient ainsi que pour mieux comprendre nos vulnérabilités et cibler la prévention des maladies. Quant à l’état, on tente de l’affecter selon les circonstances qui varient : le climat ou la saison qui changent notre potentiel digestif, notre nouvel emploi et son effet sur notre horaire de sommeil et notre système nerveux, le début de l’ovulation et les variations hormonales qui rendent les seins douloureux, etc.

En somme, on s’occupe de la nature pour établir les bases de notre mode de vie et choisir nos stratégies de prévention des maladies tandis qu’on s’occupe de l’état pour pallier les déséquilibres du moment et compenser les changements de conditions. L’un est permanent tandis que l’autre est périodique, temporaire.

La réponse à la question « que faire pour ma santé ? » se divise donc en deux volets. Débutons par les actions qui conviennent à notre nature pour choisir un style de vie sain pour nous.

Actions à entreprendre selon notre nature

Dans les deux articles précédents, nous avons vu les caractéristiques des gens à dominante vata, pitta ou kapha. Il est possible d’avoir une dominante à deux ou trois doshas, auquel cas il faut appliquer les conseils de deux ou trois doshas à la fois, mais de manière moins intense que lorsque notre nature n’a qu’un seul dosha.

Par exemple, une personne kaphavata applique en priorité les conseils kapha et aussi quelques conseils généraux pour vata, mais elle devra être comparativement moins stricte au sujet de kapha qu’une personne de nature kapha appliquant ses recommandations pour apaiser kapha. Vous vous y retrouvez ?

Encore et toujours, il s’agit d’équilibrer les qualités (gunas) en excès et de choisir des activités ou des expériences qui vont dans le sens contraire pour éviter que les doshas correspondants deviennent trop influents et causent peu à peu des inconforts puis des maladies.

Voici donc quelques exemples de conseils de vie généraux à appliquer selon les doshas et leurs propriétés :

Vata, conseils généraux :

Favoriser une vie moindrement stable, financièrement sécuritaire, cultiver la confiance en soi, simplifier l’horaire et la vie en général, prioriser ses choix et ses champs d’intérêt, bien hydrater la peau, recevoir des massages, bouger et s’étirer quotidiennement,  éviter l’épuisement, les dispersements et les excès de stimulation, relaxer, se coucher tôt, se ménager et se faciliter la vie, manger des portions nourrissantes de taille moyenne, souvent chaudes et généreusement agrémentées de sauces onctueuses et d’épices savoureuses.

Léger → Lourd : Manger des repas consistants, pratiquer des postures de yoga au sol

Froid → Chaud : Bien se couvrir, s’exposer fréquemment au soleil

Sec → Onctueux : Avaler une cuillère à table d’huile végétale avant le coucher et masser le corps avec de l’huile

Rugueux → Doux : Porter des vêtements doux et manger des potages bien lisses

Subtil → Grossier : Aller voir un spectacle d’humour, faire des tâches ménagères

Mobile → Stable : Rester au même appartement et au même emploi quelques années

Pitta, conseils généraux :

Encourager les sorties pour le plaisir, entre amis, l’humour, cultiver la modération et l’acceptation, limiter les heures de travail, planifier des marches en nature fréquentes, éviter les expositions prolongées au soleil, se détendre, remarquer les bons côtés des choses et les victoires quotidiennes, lâcher prise, manger des portions généreuses, nourrissantes, mais modérées en gras, souvent des repas froids accompagnés d’eau et de salades amères, comprenant beaucoup de légumes, de glucides et de protéines.

 Léger → Lourd : Manger des repas bien protéinés, méditer sous un châle fait d’un tissu lourd

Chaud → Froid : Consommer des salades amères au quotidien, marcher en nature à l’ombre des arbres

Onctueux → Sec : Diminuer les portions de sauces et de vinaigrettes, se laver avec une poudre exfoliante douce

Rapide → Lent : Ralentir le rythme et l’intensité des objectifs de vie, cultiver la gratitude et le plaisir

Liquide → Solide : Manger un déjeuner solide plutôt que de boire un smoothie

Fluide → Visqueux : Boire un jus épais et fibreux plutôt que très aqueux, utiliser l’huile de coco plutôt que pépin de raisin en massage

Kapha, conseils généraux :

Prendre l’initiative d’organiser des voyages hors de notre zone de confort, des sorties inusitées, veiller tard à l’occasion, cultiver la discipline et la détermination, en particulier pour les entraînements physiques où les activités doivent activer les muscles et le cœur, s’exposer aux éléments de la nature et au soleil, éviter le sommeil diurne et se lever avant 9h, manger des portions modestes de nourriture légère et épicée, riche en légumes et pauvre en gras, explorer de nouveaux horizons culinaires, boire des tisanes chaudes et relevées.

Lourd → Léger : Manger des portions modérées d’une nourriture peu calorique, porter une blouse légère

Froid → Chaud : Ajouter des épices à la nourriture et préférer les breuvages chauds comme les tisanes

Onctueux → Sec : Éviter les noix et la friture, pratiquer des mouvements secs comme les arts martiaux

Stable → Mobile : Entreprendre un voyage, changer le mobilier de place, marcher plutôt que prendre la voiture

Lent → Rapide : Accélérer le rythme des sports, choisir des activités intenses, hors de notre zone de confort

Visqueux → Fluide : Préparer des soupes plutôt que des potages et des jus très liquides qui coulent bien

Ayruveda2

Actions à entreprendre selon notre état

Pour apaiser les états excessifs des doshas, ceux qui provoquent des symptômes et des problèmes de santé, les réponses sont moins générales et plus spécifiques à la maladie ou à la problématique en question. Ici, nous retrouvons des exemples d’actions qu’on peut entreprendre pour agir sur de très légers déséquilibres. Les articles futurs traiteront ensuite plus en profondeur de divers sujets, individuellement.

Vata

Léger → Lourd : Se couvrir des plusieurs couvertures pour mieux dormir la nuit

Froid → Chaud : Préparer un potage chaud pour se réchauffer en soirée

Sec → Onctueux : Boire un grand verre d’eau pour se désaltérer

Rugueux → Doux : Regarder un film amusant pour oublier une journée difficile

Subtil → Grossier : Entreprendre une tâche facile et répétitive entre deux tâches complexes

Mobile → Stable : S’étendre sur le sol, respirer quelques minutes, les jambes allongées contre le mur

Pitta

Léger → Lourd : Manger une barre de granola en collation alors que l’appétit fait rage

Chaud → Froid : Boire de l’eau fraîche pendant la canicule

Onctueux → Sec : Avaler quelques bouchées de pousses de tournesol après un repas gras

Rapide → Lent : Prendre le temps de relaxer le matin avant d’aller travailler

Liquide → Solide : Ajouter des croûtons dans une soupe pour rendre le repas plus consistant

Fluide → Visqueux : Tremper des graines de chia pour épaissir le lait d’amande

Kapha

Lourd → Léger : Sauter un repas ou manger seulement un fruit si l’appétit n’est pas au rendez-vous

Froid → Chaud : Ajouter du piment de Cayenne à une boisson ou un plat pour réchauffer instantanément

Onctueux → Sec : Activer un déshumidificateur pour assécher l’air ambiant les jours plus humides

Stable → Mobile : Aller courir quelques minutes pour interrompre une journée sans déplacements

Lent → Rapide : Pendant 1 minute, inspirer 6 secondes et expirer 4 secondes pour accélérer le métabolisme

Visqueux → Fluide : Passer une soupe épaisse au malaxeur et l’allonger d’un peu d’eau pour la fluidifier

Voilà donc quelques exemples de ce qu’on peut faire pour conserver notre santé et équilibrer les doshas en diverses circonstances. Pour la suite des choses, il sera plus simple de s’appuyer sur des exemples concrets de situations ou de problèmes à résoudre afin de réfléchir aux meilleurs remèdes à appliquer dans les circonstances.

Pour chaque sujet, nous irons faire le lien avec les forces en présence, c’est-à-dire doshas et leurs propriétés, synonyme de qualités ou de gunas en sanskrit. Ceci nous permettra de trouver les bonnes solutions et de savoir à quel point nous devons les appliquer pour espérer obtenir de bons résultats en ce qui à trait à la beauté, à la santé et au mieux-être.

Dans les prochaines chroniques ayurvédiques, nous ferons donc appel à cet article et aux deux autres qui introduisent à l’ayurvéda aux lecteurs(-trices) de Blond Story. Les prochains articles vont explorer des thèmes universels, courants et pratiques (alimentation, digestion, beauté, changement de saison, etc.) toujours en s’appuyant sur les bases de l’ayurvéda maintenant qu’elles ont été exposées, simplifiées et qu’elles sont fin prêtes à utiliser !

Commentaires

Suivez-nous sur instagram

Top