Les huiles essentielles du Québec pour mieux affronter l’hiver!

shutterstock_524949823

L’automne est arrivé! La nature nous porte vers un autre rythme. La course folle de la rentrée nous laisse essoufflé(e), les jours qui raccourcissent nous poussent vers l’intériorité (de la maison ou de soi-même), la vie reprend un rythme plus prévisible, mais tout de même avec son lot de défis. On peine à retrouver le  niveau d’énergie qu’on avait lors des beaux jours d’été. Avant l’arrivée de l’hiver, les mois d’automne peuvent nous aider à rétablir l’équilibre mental et physique et surtout préparer notre corps aux aléas de l’hiver; je pense ici à notre système immunitaire. Si celui-ci est optimal, vous serez mieux paré pour affronter les maux de l’hiver, que ce soit rhume, grippe, toux, fatigue, gastro, bronchite et autres faiblesses du système respiratoire.

Bien entendu, nous savons tous qu’une bonne hygiène de vie, une alimentation équilibrée, un sommeil réparateur et la pratique d’activités physique contribuent à l’atteinte et au maintien de la santé. Sachez que plusieurs huiles essentielles peuvent aider à supporter votre système immunitaire. De plus, j’ai pensé vous en parler, inspirée par un phénomène de plus en plus pertinent : l’achat local!

En effet plusieurs huiles essentielles sont produites au Québec à partir de plantes qui poussent ici-même. Certaines de ces huiles essentielles sont tout à fait indiquées pour votre santé à cette période de l’année et pendant l’hiver. Je pense spécifiquement aux conifères. Ces arbres souvent majestueux, aux arômes rassurants, parfois chauds, sucrés ou acres sont recommandés pour les maux de l‘hiver. Ils sont adaptés à notre climat souvent inhospitalier et se lèvent fièrement face à la vie pendant plusieurs années. Depuis quelques années, on trouve de plus en plus d’entreprises québécoises qui produisent des huiles essentielles de conifères.

Huile essentielle de Sapin baumier (Abies balsamea)

Distillée à partir des aiguilles et des rameaux, son huile essentielle a un arome sucré que l’on reconnait d’entre tous. Elle nous réconforte en nous rappelant le temps des Fêtes et le sapin de Noël de notre enfance. Ses principales composantes sont les Monoterpènes et les Esters terpéniques. Ses principales propriétés sont : antiseptique, antitussive, antispasmodique; antiarthrosique et stimulante.  Elle est tout à fait indiquée en cas de rhinite, bronchite, sinusite,-fatigue physique et nerveuse, refroidissement et arthrose.

Huile essentielle d’Épinette noire (Picea mariana)

Tel le sapin, l’huile essentielle d’Épinette noire est aussi distillée à partir des aiguilles et des rameaux. Ces principales composantes sont les Monoterpènes et les Esters terpéniques. Ses principales propriétés sont : antispasmodique, anti-infectieuse, antimycosique, antiseptique aérienne, anti-inflammatoire, hormone-like (cortison-like), tonique général, neurotonique, recharge du plexus solaire.

Huile essentielle de Pin blanc (Pinus strobus)

Comme la majorité des conifères, l’huile essentielle de Pin blanc est aussi distillée à partir des aiguilles et des rameaux. Ces principales composantes sont les Monoterpènes et les Esters terpéniques. Son arome est léger, frais et boisé. Ses principales propriétés sont  analgésique et anti inflammatoire légère, calmante, aide au sommeil en période de rhume ou grippe, aide à supporter le système immunitaire. Elle est indiquée pour supporter les poumons et les bronches en cas de congestion.

Huile essentielle de Pin sylvestre (Pinus sylvestris)

Distillée à partir des aiguilles et composée majoritairement de Monoterpènes, cette huile essentielles supporte bien le systéme pulmonaire et respiratoire.  Hormon-like, tonique et stimulante, neurotonique, hypertensive, anti-infectieuse, antifongique, antiseptique, asthénie, bronchite, sinusite, asthme, arthrite, polyarthrite rhumatoïde . Elle agit rapidement en cas de sinusite.

Il existe plusieurs autres huiles essentielles de conifères du Québec, comme la pruche, le genévrier, le pin rouge, le thuya, etc. La plupart sont appropriés pour les systèmes immunitaire, pulmonaire et respiratoire. Bien entendu il existe aussi plusieurs huiles essentielles, non locales, qui sont recommandées pour ces troubles et le système immunitaire en général.  Pensons à l’Eucalyptus radié, le ravintsara et le Saro de Madagascar et plusieurs autres . Mon intention ici était de vous démontrer que l’on peut aisément utiliser des huiles essentielles locales en ce temps de l’année. Un autre avantage d’utiliser nos plantes locales, est que notre corps y est généralement adapté, les reconnait bien et y réagit bien.

Pourquoi ne pas vous faire une formule (aussi nommé complexe, synergie, etc) pour tenter de stimuler votre système immunitaire et autres fonctions du corps? Vous pourrez l’utiliser dès maintenant et pendant les mois d’hiver de façon régulière mais pas nécessairement à tous les jours.  Une formule consiste en un mélange de deux ou plusieurs huiles essentielles.
En guise de prévention et pour renforcer le système immunitaire, vous pourriez vous faire un mélange d’Épinette noire, sapin baumier, et pin blanc.
Je vous recommande cette formule, à titre d’exemple :
HE Epinette noire → 60 gouttes
HE Pin blanc → 30 gouttes
HE Sapin baumier → 10 gouttes

Ce mélange constitue votre formule de base.Mélanger 35 gouttes de cette formule à 50 ml d’huile à massage neutre. Cette formule d’utilise  en massage sur le thorax et la gorge, le long de la colonne vertébrale, ou sur la plante des pieds au moins trois fois par semaine à l’approche de l’hiver.  Pendant l’hiver, répéter en période de fatigue ou dès les premiers signes d’un rhume ou mal de gorge.

Pour adultes seulement : en cas de baisse ou manque  de tonus et vitalité, pour retrouver l’énergie et renforcer le système immunitaire avant le début de l’hiver, ce mélange s’utilise en massage sur les glandes surrénales (vers le milieu du dos, de chaque coté de la colonne) au lever, et avant le repas du soir, pendant 21 jours.  Faire un arrêt de sept jours, constater votre état général et recommencer pendant 21 jours.
Cette formule d’huiles essentielles peut aussi être utilisée dans votre diffuseur ou nébulisateur.

Pour terminer, sachez qu’il y a de plus en plus de producteurs d’huiles essentielles au Québec.  La majorité produisent des huiles essentielles de conifères. Pourquoi ne pas aller à leur rencontre et les encourager  en vous procurant  leurs huiles.  Vous pourriez peut-etre même visiter (sur demande)  leurs installations et découvrir comment se déroule la distillation des huiles essentilles!

En espérant que ces conseils vous seront utiles, je vous souhaite un automne et un hiver fort en santé et en vitalité!

*Les conseils donnés dans le cadre de cette chronique ne servent pas à poser un diagnostic sur votre état de santé ni remplacer un avis médical. La prise d’huiles essentielles à visée thérapeutique doit se faire sur l’avis d’un-e aromathérapeute.  Si vous prenez des médicaments, veuillez mentionner à votre médecin et pharmacien que vous prenez ou désirez prendre des huiles essentielles. Par excès de prudence, ne pas utiliser d’huiles essentielles pendant la grossesse ni l’allaitement ou si vous souffrez d’épilepsie. En général, on utilise les huiles essentielles diluées pour appliquer sur la peau et jamais à long terme. Ne jamais mettre d’huiles essentielles dans les yeux ni le conduit auditif. Les conseils prodigués dans cette chronique sont pour adultes et enfants de 2 ans et plus, à moins d’indications contraires. Pour les enfants de 2 à 6 ans, utiliser 1/4 de la dose recommandée et de plus de 6 à 12 ans, diminuer la dose recommandée de moitié.

Commentaires

Suivez-nous sur instagram

Top