Prendre conscience de son souffle pour une maternité plus douce

shutterstock_403412728

La maternité : qui a dit que c’était facile?

Étant une fille très positive, je vois naturellement le beau plus facilement, mais j’ai aussi mes journées plus sensibles où rien ne va, où la fatigue s’empare de moi et où tout devient un peu plus difficile.

Quand nous sommes enceintes, nous nous imaginons déjà avec notre bébé dans les bras en train de le bercer, de prendre le temps de contempler le moment présent dans le calme, la zénitude et le silence, e que tout ce passe facilement et dans l’amour. Mais la réalité n’est pas toujours comme les réseaux sociaux nous font penser.

Il y a ces nuits entrecoupées auxquelles on nous prépare que très peu. Il y a ces questionnements qui se présentent constamment dans notre tête auxquelles nous ne savons pas toujours répondre. Il y a les jugements, les doutes, les comparaisons, la pression qu’on se met pour que tout soit parfait. Il y a aussi certaines peurs qui nous visitent.

Alors, j’ai envie de vous parler de la grande puissance du souffle, de la respiration, de l’inspire et de l’expire. Ce souffle qui nous accompagne constamment, mais qu’on prend peut-être pour acquis, car on nous a jamais vraiment parler de son importance.

La respiration représente la vie. C’est la première chose que l’on fait lorsque nous arrivons sur cette terre. C’est le première chose que votre enfant apprend à faire à la seconde où il sort de votre ventre. C’est fou quand même que de comprendre que c’est quelque chose que nous faisons naturellement sans y penser, mais que la majorité du temps, on ne l’utilise pas à son plein potentiel.

Prendre un moment pour se connecter à son souffle lorsque, par exemple, nous sommes pressés de quitter la maison et que bébé fait un « numéro 2»; lorsque que notre enfant de 2 ans vit plusieurs émotions; lorsque nous sommes exténués; ou lorsque qu’on n’a plus aucune patience : Chaque maman a ses propres limites et ses propres défis. Prendre le temps de respirer en se répétant dans notre tête un mantra tel que : je suis remplie de vie, de patience, d’énergie et de joie, pour que ces mots communiquent avec les cellules de votre corps et nourrissent chacune d’entre elles, pour vibrer de cette énergie.

Notre souffle nous permet de se connecter à l’intérieur de nous-mêmes lorsque c’est plus agité à l’extérieur. Notre souffle nous accompagne, nous soutient et nous guide, il suffit de s’y connecter. La respiration est maintenant mon allié et mon meilleur ami au quotidien; il m’aide à y voir plus clair quand c’est plus flou, il m’aide à me ramener à mon coeur quand les émotions ou l’anxiété me visitent.

Je vous propose ici quelques technique de respiration qu’on appelle pranayama en yoga. Prana dénomme l’énergie, le souffle ou la force de la vie, et Yama, la régulation.  Donc, les pranayamas sont simples et rapides afin de vous aider à faire le vide ainsi qu’à régulariser votre système nerveux. Dans certains moments difficiles, nous pouvons oublier facilement que le souffle est là pour nous, pour nous aider à retrouver le calme et l’énergie.

La respiration abdominale

C’est la plus fondamentale et probablement la plus simple. Nous sommes nés en respirant, mais cette respiration, nous la perdons tranquillement avec le temps à force de faire face à différent stress extérieurs; on vient à respirer davantage au niveau supérieur des poumons. Mais cette respiration superficiel indique à notre corps que nous ne sommes pas bien. Il faut donc revenir à notre respiration naturel et l’amener au niveau de l’abdomen. L’être humain est fait pour respirer de la sorte, il n’y a donc aucune restriction à envisager quant à son usage.

Indication : Couché sur le sol ou simplement dans n’importe quelle position. À l’inspiration, sentez votre abdomen qui se gonfle, et à la fin de l’inspiration, naturellement laissez le ventre se dégonfler à l’expiration. Répétez pour au moins 10 respirations. Observer, ressentez!

Cette respiration nous ramène dans l’instant présent, à tout ce qui compte réellement. Elle nous indique qu’il y a de l’espace, qu’on est bien et calme.

Nous pouvons faire cette respiration avec bébé sur nous, quand nous sommes en train de régler un conflit entre nos enfants, ou quand bébé veut passer la journée dans nos bras. Nous n’avons pas besoin d’être installés tout le temps parfaitement pour prendre le temps de sentir le souffle. Plus vous pratiquez, plus vous sentirez que le souffle vous soutient rapidement. Cette respiration vient aussi engager les muscles abdominaux, c’est donc un bel exercice à faire pour le pré et post-natal.

La respiration yogique complète

Cette respiration longue et profonde vient détendre le diaphragme, améliore la digestion, calme le corps et l’esprit, c’est une excellent respiration à faire quand on vie du stress ou avant d’aller dormir afin de décharger le corps de toutes tensions accumulées durant la journée.

Indication :  Couché sur le sol, permettez à vos jambes de s’allonger, à vos bras de s’installer le long de votre corps et de fermer les yeux. Amenez toute votre attention sur votre souffle et pour environs 1 minute venez respirer par le nez avec conscience. Prenez le temps de décharger le corps et le mental pour être aligné avec votre coeur à nouveau. Ensuite, inspirez dans ton ventre d’abord puis laissez vos côtes se soulève, et remplissez vos poumons pour finalement laisser vos clavicules se soulever. Après une petite suspension, expirez en abaissant les clavicules, les poumons se vides et finalement l’abdomen se dégonfle. Puis répétez ce cycle pour environ 3 minutes. Tout ce fait en douceur et le plus naturellement possible.

Cette technique vient utiliser notre système respiratoire à sa pleine capacité. Vous pouvez aussi la pratiquer debout ou assise, mais faite l’expérimentation couché pour vraiment comprendre la vague que cette respiration procure, et le bien-être que vous ressentez après l’avoir fait quelques minutes.

La respiration Bramhari

La Bramhari est apprécié de tous et aide à retrouver un esprit clair ou un état méditatif instantané. Elle est très puissante même si elle paraît très simple. Elle calme réellement l’esprit et stabilise le mental et nos pensées agitées. Elle aide à réduire l’anxiété, la colère et les migraines. De plus, elle améliore le sommeil et la concentration. Vous pouvez même le faire avec vos enfants. 🙂

Instructions:  Venez placer les pouces sur les oreilles pour les fermer. Inspirez par le nez, ensuite expirez lentement en créant un son grave comme le bourdonnement d’une abeille.  Vos lèvres sont jointes sans serrer les dents,  en gardant une légère distance; le son doit être audible. Faite vibrer ce son au moins durant 5 à 7 respirations. Revenez à un souffle normal et observez ce qui se passe dans votre corps et votre mental.

Peu importe la technique que vous choisissez, le plus important est de prendre le temps de respirer avec conscience plusieurs fois par jour. Commencer graduellement, et plus vous pratiquerez, plus vous sentirez le besoin de vous arrêter pour connecter avec votre souffle et votre corps, donc plus vous vous sentirez connecté avec vous-même et plus vous connecterez avec vos enfants.

Avec le souffle, on ne se sent jamais seule. Le souffle a un impact direct sur notre état d’âme, notre énergie. Il nous reconnecte non seulement à l’instant présent, mais aussi à notre coeur, notre lumière. Il nous guide vers le calme intérieur, il indique à notre corps et à nos cellules que tout va bien; tout est interrelié. Ensuite, notre énergie change, ce qui a un impact aussi sur notre environnement et nos enfants, alors une légèreté s’installe. Essayez, vous verrez; la prochaine fois qu’un sentiment, une émotion vient vous visiter, respirez et observer votre énergie changer puis observez ce qui se passe autour de vous.

Pour terminer, je vous invite à essayer de prendre le temps, 2-3 fois ou plus par jour, de vous arrêter et de prendre conscience de votre souffle durant 10 bonnes respirations.

Même je vous suggère de prendre conscience de votre souffle dès le réveil. Puis pourquoi ne pas choisir un mantra pendant vos respirations par exemple : « J’inspire l’énergie nouvelle, mon souffle me nourrit, mon corps et mon âme. J’expire la fatigue, tout ce qui est plus lourd, sans attachement et ni résistance. »

Commentaires

Suivez-nous sur instagram

Top