Renforcer son système immunitaire avant l’hiver : les meilleurs remèdes naturels!

cover_mauxdhiver

C’est bientôt l’hiver, et avec lui, il amène son cortège de petits bobos… Cette année, oubliez le nez qui coule, la fatigue constante et la frilosité à n’en plus pouvoir : il est possible de traverser cette période sans trop d’encombres, ou du moins, le plus en forme possible ! Bien sûr, les accidents arrivent, mais si votre corps est en forme, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour passer un hiver avec vitalité.

Je me souviens qu’il y a quelques années, je tombais systématiquement enrhumée chaque hiver. C’était toujours le même schéma : après un automne toujours très chargé (est-ce aussi la période où vous travaillez toujours trop?), je commençais à perdre pied et rien n’y faisait. C’était le rhume pour de longues semaines, à mal dormir, à me moucher et à lutter en traînant des pieds.

En fait, c’était plus le fait d’être débordée qui m’annonçait que j’allais être malade que l’hiver lui-même. En effet, rien ne nous prédispose à tomber malade, en hiver particulièrement. C’est surtout une histoire de santé globale, de terrain propice ou pas, et de victoire des microbes sur notre système immunitaire. Quand nous tombons malade, notre corps nous envoie des signes de déséquilibres, d’organes délaissés ou encore sursollicités; bref, notre corps nous parle constamment. Ainsi, par le rhume, notre corps nous dit qu’il ne sait plus où donner de la tête et qu’il est temps de ralentir la cadence.

Je vous partage donc dans cet article mes trucs et astuces pour vous renforcer avant l’hiver et que vous puissiez vous aussi, profiter à fond de notre bel hiver québécois

Se reposer

Eh oui! À vous qui me lisez, super(wo)men, il est temps de vous reposer. Pas évident entre les lunchs à préparer, les enfants à conduire au hockey, les dossiers à rendre à la job, je sais, mais le système immunitaire a besoin de repos. Le repos est une étape absolument nécessaire et incontournable dans notre santé. Il permet au corps de se détoxifier (notamment pendant le sommeil), et il permet particulièrement aux cellules de notre système immunitaire de se régénérer.

Quelques idées pour reposer son corps :

  • Dormir à des heures régulières, sachant que les heures avant minuit comptent plus que celles d’après!;
  • Prendre le temps, au travail ou dans sa journée, de s’arrêter pendant 1 minute pour respirer profondément : allongez-vous ou asseyez-vous, fermez les yeux et respirer une dizaine de fois le plus lentement et profondément possible (faites-le aux toilettes si jamais il est mal vu à votre travail de prendre ces moments pour vous);
  • S’offrir un temps pour soi : lecture, yoga, méditation, balade, peu importe. L’essentiel est de prendre ce rendez-vous avec vous;
  • Se reposer, c’est aussi reposer son système digestif : prenez le temps, à l’automne, de faire une légère détox en mangeant plus léger et/ou en buvant quelques jus ou bouillon de légumes. Comme je le rappelle dans nos cours et dans cet article où sont rapportés les points-clés de la détox, et ce, sans extrémisme, l’essentiel est de donner à notre corps le temps de se nettoyer tout seul.

Faire de l’exercice

Notre corps est fait pour bouger. C’est en bougeant qu’il peut fonctionner correctement et notamment éliminer nos toxines, car le liquide d’évacuation de nos toxines, la lymphe, ne bouge que quand on bouge.

En faisant de l’exercice (marche, yoga, sport; peu importe, tant qu’on bouge), nous maintenons un meilleur équilibre acido-basique. En résumé, nos réactions métaboliques, notamment la digestion, créent des toxines dans le corps, et c’est normal; celles-ci sont toujours acides. Mais quand notre corps crée beaucoup plus de toxines qu’il n’est capable d’éliminer (c’est notre cas à tous dans un contexte de pollution, de stress et d’une alimentation industrielle), le corps se voit obligé de compenser cette augmentation d’acidité et il se carence, se fatigue, et s’encrasse, ce qui rend le système immunitaire bien moins efficace. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce sujet essentiel de l’équilibre acido-basique, nous en parlons dans notre cours Cuisine Vivante, disponible à Montréal, mais également en ligne.

Donc faire de l’exercice est fondamental toute l’année, mais encore plus avant le cocooning de l’hiver.

shutterstock_716528866

Renforcer son système immunitaire

Manger des aliments fermentés

Le système immunitaire se trouve en grande partie dans l’intestin, donc, plus notre intestin va être en santé, plus notre système immunitaire le sera aussi.

Or, comme nous vous l’expliquons dans nos cours à l’Académie Végétale, notre intestin est constitué de cellules, mais également de milliards de micro-organismes qui ont beaucoup de fonctions différentes, comme entre autres nous défendre contre les microbes qui nous attaquent. En consommant des aliments fermentés, c’est-à-dire eux-mêmes riches en micro-organismes (autrement dit, des probiotiques), on renforce les rangs de cette armée amicale qui nous défend sans cesse, sans même qu’on s’en rende compte.

Il est intéressant d’en consommer toute l’année, bien sûr, mais encore plus avant l’hiver, sous la forme d’une petite cure de quelques semaines, pour toute la famille. On peut acheter des probiotiques comme Bio-K, mais on peut aussi en consommer par l’entremise des aliments fermentés comme les lactofermentations : la choucroute, les carottes fermentées ou le kimchi (une sorte de choucroute coréenne épicée absolument délicieuse).

Mes préférées dans le commerce sont celles de la marque québécoise et biologique Tout Cru Fermentation, qu’on trouve dans beaucoup d’épiceries bio, mais vous pouvez aussi apprendre à en faire à la maison. C’est économique, excellent pour votre santé, et plus écologique que de les acheter. Et quelle saveur dans notre cuisine! Si vous souhaitez en faire vous-même, nous vous montrons comment faire de la choucroute, du kimchi et des radis lactofermentés dans notre cours sur le kombucha et les fermentations, disponible à Montréal et maintenant en ligne.

Manger des fruits et des légumes frais et riches en vitamine C

La vitamine C joue un rôle très important dans notre système immunitaire. On en retrouve dans beaucoup de fruits et légumes comme :

  • les petites baies du Québec : bleuets, camerises, framboises. Pensez à les congeler quand elles sont de saison. Je vous partage cette recette de smoothies aux camerises;
  • les baies de goji, un petit fruit séché extrêmement riche en vitamine C qu’on qualifie de « superaliment », même si on vous dit toujours dans nos cours qu’il n’y a pas d’aliments magiques;
  • le persil : pensez à vous cuisiner des taboulés libanais, ou rajoutez-en dans vos jus, smoothies ou vinaigrettes;
  • le kale ou chou frisé, dans vos jus ou smoothies, par exemple;
  • le poivron, notamment jaune;
  • et encore beaucoup d’autres, comme les oranges, les pamplemousses, le kiwi, etc.

Petite précision : tous ces aliments doivent être consommés crus si c’est pour bénéficier de leur vitamine C, car celle-ci est détruite à la chaleur.

Sortir se balader dehors au soleil

Même s’il ne fait pas chaud, le contact avec les rayons du soleil nous permet de créer de la vitamine D, absolument essentielle au fonctionnement de notre système immunitaire. Alors, il est important de prendre le temps de sortir tous les jours 20 minutes environ en exposant le plus possible notre peau au soleil (dans la limite des conditions climatiques, évidemment !)

Faire le plein de légumes verts

Mes articles et nos cours d’alimentation saine n’ayant plus de secrets pour vous, vous serez d’accord que c’est dans les légumes qu’on retrouve les minéraux! Bien sûr, il est toujours intéressant, en fonction de votre état de santé, de recourir à des suppléments naturels si votre cas le nécessite, mais on peut déjà avoir une grande et excellente source dans son alimentation.

C’est vrai qu’en cette période, on est plus enclin(e)s à manger de la comfort food; mais qui a dit que comfort food ne pouvait pas rimer avec patate douce farcie à la roquette, moussaka végé ou champignons au pesto? On trouve énormément de minéraux dans les légumes verts, donc rajouter des jus ou smoothies verts ou du jus d’herbe de blé à son quotidien aidera beaucoup.

Manger des graines de citrouille et des graines de sésame

La graine de citrouille est riche en zinc, un oligo-élément également très important pour le fonctionnement de notre système immunitaire qui aide particulièrement en cas de rhume.

On rajouter des graines de citrouille (idéalement crues pour qu’elles ne deviennent pas des gras trans) à ses salades, sur ses soupes, dans ses granolas maison, ou sur ses bols smoothies.

On trouve également une bonne source de zinc dans les graines de sésame broyées. Pensez à faire du gomasio, un condiment japonais, délicieux et qui va clairement métamorphoser vos salades.

Comment faire du gomasio ? Il suffit de broyer dans un moulin à café ou un mélangeur puissant 1 tasse de graines de sésame avec 1 cuillère à thé de sel de mer ou 1 cuillère à table de goémon, par exemple (une algue qui se trouve dans toutes les épiceries biologiques). Puis on saupoudre le gomasio sur ses salades. On peut y rajouter du chili, des graines de citrouille, des zestes de citron séchés, du zaatar, etc.

shutterstock_701248405

Faire une cure de superaliments qui nous renforcent

Avec notre rythme de vie effréné et la pollution et le stress qui en découlent, l’apport en nutriments des fruits et légumes ne suffit pas toujours… C’est alors le moment de consommer des suppléments pour rester en forme tout l’hiver. J’aime particulièrement les suppléments naturels (plutôt que les suppléments industriels) comme le ginseng ou la gelée royale, ou encore des multivitamines et des minéraux naturels comme le pollen d’abeille, que l’on trouve dans les épiceries biologiques.

Et si malgré tout ça, on devient enrhumé(e) ou grippé(e) ?

Pas de panique, j’ai beaucoup de remèdes de grand-mère dans mon sac ! Voici en vrac mes remèdes familiaux éprouvés!

Ces remèdes sont bien sûr des trucs et astuces : ils ne remplacent en aucun cas la consultation d’un professionnel de la santé. Consultez un professionnel si les symptômes persistent.

Début d’un état grippal (douleurs musculaires, fatigue)

  • Se reposer, même si, et surtout si, on n’a pas le temps;
  • Prendre un bain chaud : si vous n’arrivez pas à prendre le temps de vous reposer, le bain sera peut-être votre excuse pour fuir, le temps d’un instant, vos enfants ou autres responsabilités. 😉 Et cela vous permettra aussi de détendre vos muscles et d’aider votre corps à transpirer et à éliminer ses toxines;
  • Boire beaucoup d’eau et de tisanes, comme des tisanes de thym, d’origan, de romarin, ou des bouillons d’ail et d’oignons, qui sont très agréables à boire comme tisane pour leur côté sucré. Mais, c’est à éviter avant une date, bien sûr;
  • Brosser sa peau à sec à l’aide d’une brosse de type Bernard Jenssen, qu’on trouve dans beaucoup d’épiceries santé. Cela permet d’aider le corps à sortir les toxines par la peau.

En cas de problème de santé, il vaut mieux aussi éviter le sucre raffiné, car celui-ci bloque les réactions de phagocytose, et freine donc notre système immunitaire.

Nez bouché et mucus

  • Faire une fumigation de thym ou romarin : faire bouillir un chaudron d’eau avec 2 cuillères à table de thym ou de romarin. Quand l’eau est chaude, retirer du feu et mettre son visage au-dessus, tout en couvrant sa tête d’un linge pendant 5 à 10 minutes, de façon à garder son visage dans la buée. Non seulement le thym et le romarin aideront à déboucher le nez, mais vous ferez en même temps un soin du visage !
  • Faire un lavage nasal avec un neti pot dès le début des symptômes, quand le nez commence à contenir du mucus. Cette sorte de théière en plastique est un incontournable de la médecine ayurvédique. On y met de l’eau et du sel non iodé de type sel de l’Himalaya, puis, une fois que le sel est dissous, on laisse couler le mélange en versant le neti pot dans une narine en respirant tranquillement par la bouche. L’eau ressort par l’autre narine et nettoie ainsi les sinus. On en trouve généralement dans quelques épiceries santé comme Avril ou dans certains centres de yoga.

Il est également intéressant de cesser de consommer des produits qui créent beaucoup de mucus au moment où on essaie de réduire le mucus, comme les produits laitiers, les produits chimiques comme la cigarette, l’alcool ou le sucre raffiné, par exemple.

Mal de gorge

  • Dès le tout début des symptômes : ouvrir une capsule de probiotiques et la mélanger avec une demi-cuillère à thé de miel non pasteurisé. Avaler en laissant le plus longtemps au contact de la gorge. Cela peut aussi se faire sans miel. C’est vraiment le truc le plus efficace pour mes maux de gorge;
  • Se gargariser avec ⅛ tasse de chlorophylle liquide pure;
  • Se gargariser avec du sel de mer (½ c. à thé dans ½ tasse d’eau);
  • Boire tout au long de la journée des tisanes de citron, gingembre et miel non pasteurisé;
  • Il est intéressant de rajouter le miel au moment de boire, quand l’eau est moins bouillante, pour préserver ses bienfaits;
  • Vaporiser l’intérieur de la gorge avec de la propolis (ou mâcher de la propolis en résine). La propolis est un produit de la ruche qu’on retrouve dans toutes les épiceries santé. C’est la résine avec laquelle les abeilles aseptisent la ruche.

Vous pouvez faire l’un de ces trucs et astuces au choix, ou bien les faire tous pour plus d’efficacité.

Toux

En cas de toux grasse, le corps veut expulser des toxines présentes dans le système respiratoire, sous la forme de mucus. Il faut donc l’aider à les sortir en rajoutant par exemple des plantes expectorantes dans sa cuisine (c’est-à-dire qui aident à expulser le mucus) comme le piment de Cayenne.

C’est le moment d’en mettre dans ses soupes, mais aussi d’en rajouter dans son eau, avec un peu de citron. Le piment de Cayenne aidera aussi à réchauffer les frileux(-ses), car il aide la circulation du sang par ses effets vasodilatateurs.

Pensez aussi à boire de l’eau, premier réflexe pour aider le corps à éliminer les toxines.

En cas de toux sèche, il faut calmer les voies respiratoires avec de la tisane de thym ou du miel, par exemple.

Voilà, il y a vraiment beaucoup de choses à notre disposition dans notre cuisine pour nous aider à rester en santé ! J’espère que cet article vous aidera à passer un hiver au top de votre forme. Si vous souhaitez en savoir plus ou si vous désirez découvrir de nouvelles recettes pour cuisiner sainement tout l’hiver, n’hésitez pas à visiter la page de l’Académie Végétale.


Références :
Comprendre la santé de l’intestin, de Giulia Enders – Éditions Actes Sud
Cures antistress et Santé globale, de Daniel Kieffer – Sully Éditions
https://www.thierrysouccar.com/nutrition/info/les-aliments-riches-en-vitamine-c-973

Commentaires

Suivez-nous sur instagram

Top