Un exercice pour détendre le muscle diaphragme (et bénéficier d’une foule de bienfaits!)

Lise-Anne est ma physiothérapeute qui travaille en approche ostéopathique «de famille» (elle a traité ma grand-mère, ma mère et aujourd’hui c’est mon tour de bénéficier de ses soins!). D’ailleurs, c’est suite à plusieurs traitements qu’elle m’a donnés (et qui m’ont grandement aidés), que j’ai eu envie de lui proposer de VOUS partager ses trucs et connaissances diverses. Ayant une formation en physiothérapie, mais une approche ostéopathique, Lise-Anne est une ressource de choix pour régler différents maux.

Je vous laisse donc avec celle-ci, qui pour sa première chronique, vous parle du muscle diaphragme. Incluant un super truc, que je fais depuis quelques mois et qui m’aide beaucoup, surtout au niveau de ma digestion :). #HappyBelly

diaphragme

En 1998, alors que j’étais étudiante au CÉGEP en voie de pouvoir être admise à l’université dans le programme de physiothérapie, j’ai eu la chance (c’est vraiment comme ça que je le vois !) d’être introduite à l’ostéopathie par un physiothérapeute également gradué en ostéopathie. Dans ma tête, c’est devenu très clair que moi aussi j’allais devenir cette professionnelle. Je vous explique pourquoi et surtout comment pour moi, encore aujourd’hui, il y a autant de complémentarité entre ces deux approches thérapeutiques.

Physiothérapie & ostéopathie, deux approches complémentaires!

La physiothérapie

La physiothérapie est une discipline de la santé largement connue et reconnue, très encadrée, objective, mesurable et retrouvée partout dans notre système de la santé. Le rôle du physiothérapeute est d’aider une personne ayant une douleur et/ou une limitation physique à retrouver le maximum de ses capacités physiques en fonction de son propre potentiel de récupération. Les interventions sont donc axer sur les systèmes musculaire, articulaire, nerveux et cardio-respiratoire.

Pour ma part, je vois le corps humain comme un tout, ou encore comme la somme de ses systèmes physiques (musculo-squelettique, nerveux, cardio-respiratoire, circulatoire, digestif, etc…), voire émotifs, sociaux, spirituels et cognitifs qui travaillent ensemble et non pas individuellement. Vision du corps humain qui m’a poussé à suivre une formation en osthéopatie, et ce, afin de répondre à cette quête professionnelle d’aller chercher plus loin les causes, les interventions et les solutions possibles aux différents problèmes retrouvés chez mes patients.

L’ostéopathie

L’ostéopathie est une méthode de traitement thérapeutique fondée sur l’approche globale du corps qui est exclusivement manuelle dont l’objectif est de rétablir la fonction de toutes les structures et de tous les systèmes du corps humain afin de favoriser son autorégulation : plus le corps est exempt de restriction, plus il a la capacité de s’auto guérir.

Mon parcours et mon approche pour une meilleure qualité de vie

Après avoir été certifiée physiothérapeute, j’ai poursuivi une formation en ostéopathie pendant 5 ans au cours desquelles j’ai ajouté d’autres formations continues en physiothérapie afin de devenir la thérapeute que je suis aujourd’hui, c’est-à-dire une physiothérapeute qui travaille en approche ostéopathique.

Dans mes différentes chroniques, je viserai donc à vous partager mon savoir, et ce, en abordant différentes thématiques, ponctuées d’exercices à faire qui sauront vous aider (je l’espère!) à pallier certains maux.

Le rôle du muscle diaphragme au sein du corps humain

En guise d’introduction, je souhaitais vous parler du muscle diaphragme. Celui-ci est un très grand muscle qui sépare notre cavité thoracique de notre abdomen. Que nous soyons physiothérapeute ou ostéopathe, nous apprenons que ce muscle est le moteur principal de la respiration (c’est lui qui nous fait inspirer, pas banal quand même !!!), nous connaissons l’anatomie de ce muscle et donc les nombreux impacts que peuvent entraîner une problématique du diaphragme.

L’importance d’avoir un diaphragme sans contrainte de tensions

En ayant une vision plus large que seulement le muscle en lui seul, nous réalisons l’importance d’avoir un muscle diaphragme sans contrainte de tension de part et d’autre. Je ne vous apprends rien en vous disant que notre rythme respiratoire change en fonction des diverses situations que l’on vit (partie émotionnelle ayant un impact sur nos divers maux). Ainsi, les pleurs s’accompagnent souvent de halètements, la panique d’hyperventilation et le rire, de respirations profondes. Mais la plupart du temps, malheureusement, nous respirons de manière superficielle et automatique. Pauvre diaphragme, et surtout pauvre nous! Et il en va de même si, par souci de bien paraître, vous vous gardez le ventre constamment rentré… diaphragme bloqué garanti!

Vous vous reconnaissez? Je vais vous donner un exercice à faire dans le but de relâcher les tensions musculaires de votre diaphragme et ainsi diminuer l’impact que celles-ci ont sur votre squelette (on parle du dos, des épaules, des côtes, du cou,…) et par le fait même, améliorer votre respiration, votre circulation et votre digestion entre autre.

1 exercice pour relâcher les tensions musculaires du diaphragme

En position couché sur le dos, les genoux pliés, vous prenez une inspiration normale, comme vous faites d’habitude (surtout NE PAS prendre une grande inspiration, on ne veut pas que le diaphragme contracte davantage !).

À l’expiration, vous laissez doucement sortir l’air par le nez et la bouche en visualisant que vos deux poumons se vident, mais là encore sans forcer (je donne parfois une paille à mes patients à mettre entre les lèvres afin que l’air sorte tranquillement dans la paille).

Une fois l’expiration terminée, on inspire en gonflant le ventre, encore une fois SANS forcer. De façon naturelle, cette inspiration sera plus grande qu’à l’habitude du fait que les poumons auront été en quelque sorte vidés avant. Vous répétez ces trois étapes 5 à 10 fois quotidiennement et vous verrez, votre diaphragme sera davantage détendu, et vous aussi du même fait!

Finalement, en espérant que cette première chronique vous ait plu. Je vous reviens très bientôt avec une nouvelle thématique, qui je l’espère saura améliorer votre bien-être quotidien.

Lise-Anne, xx

Lise-Anne St-Cyr

Lise-Anne St-Cyr est physiothérapeute depuis 2004 et travaille en approche ostéopathique depuis 2008. Elle est co-proprietaire et co-fondatrice de la clinique Kinatex Sports Physio de St-Jean-sur-Richelieu où elle exerce depuis son ouverture en 2005. Ses expertises sont la rééducation périnéale, la physiothérapie oncologique ainsi que la physiothérapie en approche ostéopathie.

Commentaires

Top