L’ABC d’une bonne tartinade maison (+ une recette!)

Connaissez-vous Dimanche Matin, petite entreprise qui se spécialise dans la confection de différents produits dont le mot d’ordre est «la grasse matinée»? Pour ma part, il y a déjà un bon moment que je connais les produits d’Annie-Claude St-Jean. En effet, si je suis tout d’abord tombée sous le charme de ses délectables tartinades, il ne m’en a fallu peu pour rêver de vivre dans le fil de son compte instagram. Aujourd’hui, Annie-Claude rejoint l’équipe de collabo-spécialistes de Blond Story afin de vous partager ses connaissances et son expériences du monde de la confiture, mais aussi son amour pour le beau et le doux. En espérant que sa première chronique vous donne envie vous aussi de vous retrouver en cuisine pour cuisiner vos propres tartinades maisons. 

abc des confitures

À mes yeux, la confiture c’est beaucoup plus qu’un simple mélange de fruit et de sucre. C’est d’abord le plaisir qu’on a à la cuisiner. C’est l’ambiance d’une journée fraîche, où l’on sort nos petits linges de table préférés, où l’on met une liste de lecture chaleureuse en sirotant une bonne boisson chaude, et on sort les chaudrons. À la fin de la journée, quand les pots sont sur la table, que l’on sort sa cuillère pour déguster les fonds de chaudrons et que ça sent sucré dans toute la maison, le petit sentiment d’accomplissement est juste assez satisfaisant.

C’est aussi le plaisir d’oser. Il est intéressant d’essayer de nouveaux ingrédients, auxquels on aurait peut être jamais pensé. Par exemple, en utilisant une infusion de thé, ou encore, en y ajoutant un alcool fort, des épices, du sirop d’érable, du miel, ou autre…

Bien que la création soit hyper stimulante, il est important de respecter quelques règles de base, ou du moins de s’informer sur le sujet et d’avoir un peu d’expérience avant d’expérimenter de nouvelles recettes, car le manque de sucre, d’acide ou de cuisson peuvent faire en sorte que la confiture devienne impropre à la consommation.

Bien réussir sa confiture maison, en quelques étapes faciles :

La stérilisation

Si vous voulez conserver vos pots sur les tablettes et non au réfrigérateur, il est important de faire une stérilisation adéquate. Plusieurs méthodes de stérilisation sont possibles. La plus simple, selon moi, reste la stérilisation à sec, que vous pouvez réaliser en mettant vos pots de verre au four à 250 degrés pendant une quinzaine de minutes et en les empotant à chaud, alors que la confiture est bouillante.

Tout dépendant le type de couvercle que vous utilisez, il est aussi possible de mettre vos couvercles dans un chaudron d’eau bouillante durant quelques minutes. À noter qu’il ne faut pas réutiliser un même couvercle, dans le cas contraire, le pot a de fortes chances de ne pas canner correctement.

Finalement, pour être certaine que votre stérilisation a bien fonctionné, assurez-vous d’entendre un petit toc et de voir les couvercles des pots s’incurver vers le bas.

abc-conserve2

Le choix des fruits

J’ai déjà regretté certains choix de fruits, comme la banane et le melon miel. Il est important de bien choisir votre fruit lorsque vous vous lancez dans la production d’une confiture. Je conseille d’abord de choisir votre fruit selon la saison et d’essayer le plus possible d’encourager les producteurs locaux. Aussi, certains fruits contiennent beaucoup de pectine* (tel que la canneberge, la pomme, la pommette, la camerise et l’orange), alors que d’autres, très peu. Ce qui aura une incidence directe sur la texture de votre produit final. En bref, optez pour les fruits en contenant le plus, pour de meilleur résultat.

En ce moment, comme la saison des pommes, des prunes, des figues et des pêches bat son plein, je vous proposerais de vous tourner vers celles-ci. Vous en trouverez facilement au marché, à l’épicerie, ou encore directement chez le producteur.

*Qu’est ce que la pectine? C’est une substance présente de façon naturelle dans les fruits. Plus un fruit en contient, plus il sera facile de faire une gelée avec ce fruit.

Trucs & astuces – pour bien réussir ses tartinades maison

  • Les confitures contiennent du sucre (sucre blanc, sucre de canne, cassonade etc.), du jus de citron, parfois d’autres ingrédients pour assurer la bonne conservation. Personnellement, je mets juste assez de sucre et de jus de citron pour que ma tartinade se conserve sur les tablettes, c’est pourquoi c’est une tartinade et non une confiture. Car, selon la loi canadienne :  »lorsqu’un produit ne correspond pas à la norme de 66 % de sucre, on ne peut utiliser le terme confiture pour le qualifier. »
  • Il est aussi important de laisser un vide d’environ un quart de pouce entre le dessus de la confiture et le couvercle, pour que le pot canne correctement.
  • Il est possible de remplacer une quantité de sucre par du miel, sans que le goût ne soit vraiment modifié. Par contre, le miel est goûteux, liquide et plus sucré que le sucre blanc, il faut donc en mettre une quantité moindre dans la recette. (environ 1 tasse de sucre pour trois quarts de tasse de miel). On peut aussi utiliser du sucre de canne ou du sirop d’érable (dans ce cas le bon ratio sera 1 pour 1, soit une tasse de sucre pour une tasse de sirop).
  • Je conseille toujours aussi d’essuyer le rebord du pot avec un linge propre avant de fermer le couvercle, pour s’assurer que le pot canne bien, et pour éviter qu’un petit résidu ne moisisse éventuellement sur le rebord.
  • Le livre La Bible des Saveurs est un incontournable pour vous aider à trouver les meilleurs idées de mélanges de saveurs.
  • Essayez des fruits peu connus comme la camerise ou l’argousier. C’est super original et ils ont plein de vertus; antioxydants, remplis de vitamine C…
confiturewebabc-conserve3
Crédits photos : Alexis Lavoie

Le matériel nécéssaire

  • Marmites
  • Cuillères
  • Entonnoir (large)
  • Pots et couvercles
  • Louche
  • Thermomètre (facultatif)
  • Napperons
  • Mitaines de four
  • Un linge propre

Recette de tartinade de pêches (+ quelques variantes!)

Ingrédients :

  • 8 tasses de pêche coupées
  • 4 tasses de sucre
  • 50ml e jus de citron

Préparation:

  1. Mettre les pots de verre au four à 250 degrés durant un minimum de 15 minutes.
  2. Éplucher les pêches bien mûres et les couper en dés (ou en plus gros morceaux, à votre discrétion)
  3. Dans une casserole, mélanger les pêches, le sucre et le jus de citron, et porter à ébullition. Cuire durant 25 minutes et écumer.
  4. Sortir les pots du four, remplir de confiture jusqu’à un quart de pouce du rebord, essuyer le rebord avec un linge propre et fermer le couvercle.

 + Quelques variantes :

  • Ajoutez une gousse de vanille à votre recette. Coupez-là sur le sens de la longueur, récupérez la vanille à l’intérieur de la gousse, ajoutez le tout à votre confiture lors de l’ébullition et mélangez.
  • Ajouter du sirop d’érable à la recette, en mettant une tasse de sucre de moins, et une tasse de sirop de plus.
  • Ajoutez d’autres fruits. Ajoutez par exemple 1 tasse de bleuets, de fraises, de framboises ou de prunes (pour une demi tasse de sucre de plus).
  • Infusez des feuilles de menthe (10 minutes) durant la cuisson de la confiture.

Finalement, en espérant que ma première chronique vous donne envie de découvrir le délicieux monde des tartinades maison.

Commentaires

Suivez-nous sur instagram

Top